Hits: 48

 

Chanson: Blessed Be Your Name, par Matt Redman

 

La peste et L'amour de Jésus

Par Jeff S, BICF Beijing

 

Actes 2:42-47
42 Dès lors, ils s’attachaient à écouter assidûment l’enseignement des apôtres, à vivre en communion les uns avec les autres, à rompre le pain et à prier ensemble. 43 Tout le monde était très impressionné, car les apôtres accomplissaient beaucoup de prodiges et de signes miraculeux. 44 Tous les croyants vivaient unis entre eux et partageaient tout ce qu’ils possédaient. 45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et répartissaient l’argent entre tous, selon les besoins de chacun. 46 Tous les jours, d’un commun accord, ils se retrouvaient dans la cour du Temple ; ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leurs repas dans la joie, avec simplicité de cœur. 47 Ils louaient Dieu, et le peuple tout entier leur était favorable. Le Seigneur ajoutait chaque jour à leur communauté ceux qu’il sauvait.

 

Dans son livre, The Rise of Christianity, le sociologue Rodney Stark décrit comment la maladie et la réponse chrétienne à celle-ci ont en fait été l'un des facteurs contribuant à la croissance du christianisme dans l'Empire romain. A cette époque, les villes étaient n’étaient pas propres. Elles étaient surpeuplées, et donc les fléaux se répandaient souvent et rapidement. Ces maladies étaient mortelles, avec un taux de mortalité d'environ 25%! De toute évidence, avec la maladie est venue la peur, tout comme nous vivons. Le Nouveau Coronavirus 2019, actuellement avec un taux de mortalité d'environ 2%, ne peut pas tenir le danger réel de ces maladies!

 

À mesure que la peur grandit, la gentillesse humaine de base a tendance à diminuer. À cette époque, si grand-mère tombait malade, grand-mère était mise à la rue. Malheureusement, à ce moment-là, la famille avait probablement déjà été infectée. Les chrétiens, cependant, réagissaient différemment. Ils n'avaient pas peur de la mort. Ils croyaient qu'ils étaient destinés à la résurrection! Ils croyaient également qu'ils avaient été appelés à aimer et à prendre soin de ceux qui en avaient besoin. Ainsi, non seulement ils s'occupaient de leur propre peuple, mais ils amenaient la grand-mère voisine chez eux et prennaient soin d'elle. Sont-ils tombés malades? Parfois, oui. Mais ils avaient aussi eux-mêmes d'autres personnes pour s'occuper d'eux lorsqu'ils étaient malades.

 

Lorsqu'une personne reçevait des soins de base, de la nourriture et de l'eau lorsqu'elle était malade, le taux de mortalité passait de 25% à 10%. Quand tout le monde est sorti de leurs maisons à la fin de la peste, ils ont regardé autour et ont découvert que leur ville était soudainement pleine de chrétiens. Non seulement ils ont mieux survécu, mais ce sont eux qui ont aidé tous les autres à survivre. Beaucoup ont vu ce miracle d'amour et ont mis leur foi en Jésus.

 

De nos jours, beaucoup ont aussi peur, et cette peur nous conduit à l'isolement. Nous ne sortons que lorsque cela est absolument nécessaire, puis nous portons des masques pour nous protéger des germes. Bien sûr, à bien des égards, ceci n'est pas nouveau. Même sans ce Coronavirus comme excuse, nous avons tendance à nous isoler. Nous nous enfouissons dans le travail et les passe-temps pour éviter l'inconfort des relations authentiques. Nous mettons des masques pour nous assurer que personne ne sait vraiment ce qui se passe à l'intérieur. Si tel est notre comportement standard sans le stress d'une maladie inconnue, il est renforcé en ces temps de peur.

 

Mais nous n'avons pas été créés pour l'isolement. Lorsque nous nous isolons, nous permettons au péché et à la peur de régner dans nos cœurs. Nous nous coupons de la puissance du Saint-Esprit et pouvons facilement retomber dans des formes de dépendance et d'automédication pécheresses. Moi aussi, je fais parfois de même! Ma femme est actuellement en voyage et je mange sous l’effet du stress depuis des jours!

 

Quelles que soient vos tendances pécheresses, face à ce jour, vous avez le choix. Vous pouvez laisser la peur et l'isolement vous contrôler, ou vous pouvez être comme ces chrétiens du IIe siècle. Refusez la peur et tournez-vous vers le Saint-Esprit parce que nous avons l'espérance de la résurrection!

 

Allons-nous, comme eux, choisir d'aimer ceux qui nous entourent par des actes courageux de compassion? Que ferez-vous aujourd'hui pour montrer l'amour courageux de Jésus?

 

 

FEEDBACK: Nous aimerions entendre vos témoignages sur la façon dont vous vivez cette période, ou sur comment vous avez été encouragé par Novel Encouragement. Veuillez nous écrire à l'adresse suivante: taskforce@bicf.org