Hits: 54

 

Chanson: Lift My Life Up, par Unspoken

 

Liberté Restreinte ou Humilité Joyeuse?

 

Jane, Pékin

 

Les restrictions et les limites peuvent-elles coexister avec l'amour et la liberté?  Ou sont-elles totalement opposées l’une à l’autre ?

 

J'ai entendu et ressenti tellement de frustration et de lassitude récemment. "Je veux être libre de sortir." "Il semble tellement injuste que certains ne peuvent même pas rendre visite à un ami dans le même dortoir !" Certains sont même séparés de leurs colocataires. "C'est si dur !" "Le règlement est impersonnel ; ils ne comprennent pas ma situation unique."

 

Jusqu’à quel point suis-je prêt à aimer les autres ? Dans quelle mesure suis-je prêt à faire des sacrifices en leur nom ? Laissez-moi m’arrêter dans ma réaction et de regarder Jésus.

 

(Philippiens 2:1-11)

 

1N’avez-vous pas trouvé en Christ un réconfort, dans l’amour un encouragement, par l’Esprit une communion entre vous ? N’avez-vous pas de l’affection et de la bonté les uns pour les autres ?  Rendez donc ma joie complète : tendez à vivre en accord les uns avec les autres. Et pour cela, ayez le même amour, une même pensée, et tendez au même but. Ne faites donc rien par esprit de rivalité, ou par un vain désir de vous mettre en avant ; au contraire, par humilité, considérez les autres comme plus importants que vous-mêmes ; et que chacun regarde, non ses propres qualités, mais celles des autres. 

Tendez à vivre ainsi entre vous, car c’est ce qui convient quand on est uni à Jésus-Christ.

Lui qui était de condition divine,
  ne chercha pas à profiterde l’égalité avec Dieu;
mais il s’est dépouillé lui-même,
  et il a pris la condition d’un serviteur
en se rendant semblable aux hommes

 se trouvant ainsi reconnuà son aspect, comme un simple homme

8  Il s’abaissa lui-même en devenant obéissant,
  jusqu’à subir la mort
  oui, la mort sur la croix.

C’est pourquoi Dieu l’a élevéà la plus haute place

  et il lui a donné le nomqui est au-dessus de tout nom,

10 pour qu’au nom de Jésustout être s’agenouille dans les cieux,

   sur la terre et jusque sous la terre, 

11 et que chacun déclare :Jésus-Christ est Seigneur

   à la gloire de Dieu le Père.

 

 

Jésus avait le pouvoir du Créateur, mais à cause de l'amour, il est entré dans des restrictions et des limites.

 

Autrement dit, Jésus a limité sa liberté et son pouvoir afin d’aimer.

 

Il n'y a personne de plus puissant que Dieu. Et personne n'a renoncé à plus que Dieu dans le ciel pour devenir un bébé - un nouveau-né impuissant, qui pleure, fait caca et gargouille. Pour grandir et être cloué sur une croix, subissant sont étouffement jusqu'à ce qu'il abandonne la vie qu'il avait le pouvoir de créer en premier lieu.

 

Suivre Jésus, c'est être appelé à lui ressembler dans l'humilité. Pour se souvenir de ce qui a été fait par cet humble Dieu-Roi. Et à aimer les autres comme Il le fait, tout comme Paul a appelé l'église Philippienne à le faire.

 

 

Jusqu’à quel point suis-je prêt à aimer les autres ?

 

Autour de nous se trouve un cadre culturel communautaire, centré sur l’ensemble. Mais, ressentez-vous comme moi le sentiment de « ma restriction individuelle » ? Dans ma tendance culturelle à l'individualisme, est-ce que je néglige la protection de la personne que je ne vois pas et que je ne connaîtrai jamais ? Prendre soin de l'ensemble du groupe ne pourrait profiter qu’au plus grand nombre d'individus.

Dans cette société, de nombreuses familles dépendent de l'aide des grands-parents pour leurs enfants. Est-il possible que l'épidémie ici puisse avoir un impact plus dévastateur sur les unités familiales que ce que je ne peux comprendre avec ma compréhension limitée de l’étranger ? Pour le bien de la grand-mère d'un autre complexe que je n'ai jamais rencontré et qui est liée à la caissière du supermarché, je renoncerai volontiers à ma liberté. J'accepterai avec joie la restriction de ma liberté personnelle en portant un masque et des gants, en me désinfectant les mains, ou même en choisissant d'acheter en ligne au lieu d'aller au magasin.

 

Pour qui allez-vous renoncer volontiers à votre liberté ?

 

Peut-être que ma lutte pour l'amour est interne. Je suis coincé à l'intérieur et il n'y a personne pour assister à mon renoncement à la liberté. Je n'ai pas l'impression d'avoir de la liberté dans mes quatre murs. Puis-je demander à Dieu de simplement me faire grandir dans l'humilité comme le Seigneur Jésus, même si personne d'autre ne peut voir ?

 

Y a-t-il aussi une voie publique, visible ? Comment puis-je honorer ceux qui « m'imposent » les restrictions ?

 

Toutes les familles locales et les enseignants de mes groupes Wechat prennent tout cela très au sérieux. C'est leur rôle, autant que celui des médecins de première ligne, de permettre au pays de se remettre sur pied. Toute la communauté s'autorégule.

 

 

Comment puis-je servir les autres plutôt que de protester contre les contraintes ?Puis-je prendre du recul par rapport à la frustration et voir une nation se débattre dans un grand stress sous l'œil attentif et critique du monde ? Puis-je ralentir pour comprendre les peurs et les points sensibles ? L'humilité de Jésus m'aide à me remettre en question et à écouter davantage. Elle augmente ma compassion envers ceux qui ont peur du virus et craignent leur responsabilité de protéger les communautés. Oserai-je demander à Jésus de m'aider à me concentrer moins sur ce que je ne peux pas faire et plus sur ceux que je peux aimer ?

 

Comment puis-je aimer les enseignants, les agents de sécurité, les employeurs et les autres personnes qui ont la responsabilité de faire respecter le règlement ? C'est peut-être de les respecter et de les honorer dans l’exercice de leur fonction. C’est peut-être que c'est pour prier pour eux, qu'ils le sachent ou non. Peut-être que si je fais ces choses, je pourrais même exalter le Christ d'une manière publique. Car c'est ce qui résulte de l'humiliation de Christ. Son exultation publique à l'échelle mondiale. Plus répandue que le COVID-19.

 

Avec les limites et les restrictions, comment puis-je exalter Jésus dans mes attitudes invisibles et mes actions extérieures ? Et dans ma liberté réduite, qui suis-je prêt à aimer ?

  

Prière: Pardonne-moi, Seigneur, pour mon égocentrisme ! Je m'en détourne et regarde vers toi et vers ce que tu as fait pour moi. Merci de m'aimer assez pour renoncer au paradis pour moi ! Je veux aimer les autres comme ça.

 

 

FEEDBACK: Nous aimerions entendre vos témoignages sur la façon dont vous vivez cette période, ou comment vous avez été encouragé par le Novel Encouragement. Veuillez nous écrire à l'adresse suivante : taskforce@bicf.org.