Hits: 60

    

Chanson: And Can it Be, par Glad

  

  

  

 

DIEU EST AMOUR

 

Par LM, Shanghai

   

 

Dans Actes 16, nous retrouvons un épisode relatant d’un tremblement de terre qui secoua les fondations d’une prison à Philippi. Un prisonnier, voyant son monde s’écrouler posa la question la plus importante qu’un homme puisse se demander « Que dois-je faire pour être sauvé ? »

 

Ephésiens 2 : 1-10 nous annonce une bonne nouvelle sur L’AMOUR DE DIEU. Toutefois, nous devons tout d’abord comprendre 3 choses :

La Misère - qui est notre vraie condition

La Miséricorde - qui est notre seul espoir

La Miséricorde - qui est notre ultime but

 

Pour commencer, Paul décrit 3 images montrant la profondeur de notre misère.

 

La première image qu’il nous donne est choquante. Paul écrit : « Autrefois, vous étiez spirituellement morts à cause de vos fautes, à cause de vos péchés. » Nous étions morts spirituellement, séparés de Dieu, coupé de toute source de vie. La preuve est telle que nous étions insensibles à l’appel Dieu.

 

Dans la seconde image Paul décrit des prisonniers conquis, spirituellement morts et entourés par trois ennemies : le monde, Satan et notre nature pècheresse. Il dit : «Vous vous conformiez alors à la manière de vivre de ce monde; vous obéissiez au chef des puissances spirituelles de l'espace, cet esprit qui agit maintenant en ceux qui s'opposent à Dieu.»

 

C’est une image de millions et de millions de prisonniers de guerre, têtes courbées, impuissants, blessés, humiliés, enchaînés et tenus captifs par Satan et le système de son monde.

 

Paul débute son chapitre en disant : «Autrefois, vous étiezspirituellement morts à cause de vos fautes, à cause de vos péchés.» mais va ensuite s’inclure : «Nous tous, nous étions aussi comme eux, nous vivions selon les désirs de notre propre nature, nous faisions ce que voulaient notre corps et notre esprit. »

 

Le mot envie, qui vient d’epithumia, signifie une addiction à laquelle on ne peut résister, une envie démesurée et inapproprié qui asservit notre nature déchue. Nous convoitons obsessivement une chose et jouissons d’un plaisir temporaire ; mais rapidement le regret et la souffrance nous envahissent. Pour l'oublier, nous retournons dans notre addiction, ainsi pris dans ce cercle vicieux d’aliénation. 

 

Paul ne s’arrête pas là ; il poursuit : « Ainsi, à cause de notre nature, nous étions destinés à subir le jugement de Dieu comme les autres.» À cause de notre nature, signifie depuis notre naissance : nous sommes nés ayant une nature pècheresse. David écrit dans le Psaumes 51 :7 « Oui, je suis marqué par le péché depuis que je suis né, plongé dans le mal depuis que ma mère m’a porté en elle. » C’est pourquoi nous sommes le produit d’une indignation, méritant la colère de notre Dieu saint.

 

Cela est notre condition humaine, loin de Dieu. Mort dans nos transgressions et nos péchés. Asservit au système de ce monde, à *Satan et à notre nature pècheresse. Méritant la colère divine. Ne pouvant rien changer à notre destin. 

Si notre texte s’arrêtait au verset 3, ce serait notre destin tragique, mais fort heureusement ce passage continue. Le verset suivant débute avec un « mais »… Quel mot merveilleux nous avons là, qui nous donne une alternative.  Notre unique alternative.

 

“4 Mais la compassion de Dieu est immense, son amour pour nous est tel que, lorsque nous étions spirituellement morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre avec le Christ. C'est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvésDans notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ramenés de la mort avec lui pour nous faire régner avec lui dans le monde célestePar la bonté qu'il nous a manifestée en Jésus-Christ, il a voulu démontrer pour tous les siècles à venir la richesse extraordinaire de sa grâce.

 

Dans son immense amour pour nous, Dieu remplis de compassion et de miséricorde nous a donné la vie. Par Christ, Dieu a brisé les chaînes qui nous rattachaient au péché et à la mort.

 

Comment cela s’est-il produit ? Jésus a subi à la croix, tel un coup d’éclaire, la punition divine qui nous était destiné. Il est mort afin que nous vivions. Aujourd’hui il nous donne ce que nous ne méritons pas : sa bonté sans limite, son amour inconditionnel, sa grâce infini.

 

Paul poursuit : « Dieu nous a ramenés de la mort avec lui pour nous faire régner avec lui dans le monde céleste. » Là devrait être l’aspiration ultime de chacun, être constamment dans la présence de Dieu. 

 

Physiquement nous sommes dans ce monde, mais nous appartenons au royaume des cieux. Notre cœur, nos pensées, nos trésors se trouvent dans le royaume de Dieu. C’est là qu’est maison, demeurer auprès de Christ. 

 

Lorsque le prisonnier de Philippi demande : « Que dois-je faire pour être sauvé ? » La seule réponse à sa question est : « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé- et ta famille avec toi. »

 

Mais la bonne nouvelle ne s’arrête pas là. Dieu a un plan spécial afin que tu sois son chef d’œuvre.

   

“En effet, c'est Dieu qui nous a formés; il nous a créés, dans notre union avec Jésus-Christ, pour que nous menions une vie riche en actions bonnes, celles qu'il a préparées d'avance afin que nous les pratiquions.”

 

Dans le Nouveau Testament Grec, le mot poiema, par lequel nous retrouvons le mot poème, signifie ouvrage. Cela veut dire une œuvre d’art, une création qui pourrait être un tableau, une chanson ou encore un poème.

 

Nous sommes sauvés de la misère du péché, par Sa miséricorde, appelé à être Son chef d’œuvre, un beau poème, Sa nouvelle création. Chacun d’entre nous est Son être spécial, un chef d’œuvre unique « créé dans notre union avec Jésus Christ pour mener une vie riche en actions bonnes. »

 

Il t’invite à prendre activement part à son plan cosmique éternel de rédemption et à participer dans sa belle histoire d’amour.

 

Prière: Père Eternel, je te remercie pour le grand amour que tu as pour moi. Je crois en Jésus Christ, mon Seigneur et mon Sauveur. Aide-moi à mieux te connaître et être celui/celle que tu veux que je sois.  Amen

  

 

 

FEEDBACK: Nous aimerions entendre vos témoignages sur la façon dont vous vivez cette période, ou comment vous avez été encouragé par le Novel Encouragement. Veuillez nous écrire à l'adresse suivante : taskforce@bicf.org.